PMAD

Suivez-nous sur...

image en-tête
partagerPartager imprimerImprimer

Protéger le patrimoine bâti d’intérêt métropolitain

Le patrimoine bâti métropolitain témoigne des événements et des tendances qui ont marqué la culture et l'histoire du Grand Montréal. Ces événements et tendances se sont inscrits dans l'esprit des lieux, dans l'architecture, dans le paysage et dans l'urbanisme de chacune des municipalités.

La protection des ensembles patrimoniaux peut s'avérer un levier de développement économique pour la région métropolitaine de Montréal. En identifiant et en mettant en valeur ces ensembles patrimoniaux, ceux-ci peuvent devenir des atouts pour l'attractivité du Grand Montréal en plus de constituer des lieux de mémoire et des formes d'occupation du territoire.

critères proposés

En 2005, dans le cadre de l'élaboration du PSMAD, plus de 200 ensembles patrimoniaux ont été identifiés et une caractérisation a été effectuée en vue d'évaluer leur valeur et de déterminer leur portée métropolitaine sur la base des critères ci-dessous :

  • la rareté;
  • l'exemplarité;
  • l'originalité;
  • l'intégrité;
  • l'ancienneté.

Pour être reconnus de portée métropolitaine, les éléments patrimoniaux se devaient d'être regroupés et fortement marqués par des modes d'organisation et d'aménagement spécifiques à la région métropolitaine. Au total, 51 ensembles de portée métropolitaine dont l'intérêt global est considéré comme « majeur » avaient été retenus; alors que, de ces ensembles, ceux de mont Royal/McGill, du canal Lachine et du Vieux-Montréal ont un caractère « exceptionnel ».

Concernant la protection du patrimoine bâti métropolitain, la Communauté demande aux MRC et aux agglomérations :

  • d'identifier les éléments significatifs de chaque ensemble patrimonial;
  • d'assurer une protection de ces éléments significatifs.
Dernière mise à jour :   8 mars 2012
CMM