PMAD

Suivez-nous sur...

image en-tête
partagerPartager imprimerImprimer

Optimiser le développement urbain à l’extérieur des aires TOD

Même si l'objectif de localiser 40 % des nouveaux ménages dans les aires TOD est atteint d'ici 2031, près de 200 000 ménages se localiseront ailleurs sur le territoire de la Communauté.

Les choix d'urbanisation qui seront faits à l'égard des terrains vacants ou à redévelopper seront déterminants sur les besoins d'expansion du territoire dans la zone agricole. En particulier, les seuils minimaux de densité à l'extérieur des aires TOD, en relation avec le nombre de ménages qui seront localisés dans les aires TOD, sont une indication du rythme auquel l'espace sera utilisé au cours des vingt prochaines années.

L'établissement de seuils minimaux de densités constitue l'une des mesures contribuant à optimiser le développement urbain et à diversifier l'offre de logements sur le territoire métropolitain.

Le PMAD définit les seuils minimaux de densité suivants :

Seuils minimaux de densité hors TOD applicables aux agglomérations et aux MRC

Secteurs Seuil minimal de densité
log./ha
2011-2016 2017-2021 2022-2026 2027-2031
Agglomération de Montréal
 
Centre 60 60 60 60
Hors centre 30 30 30 30
Laval
30 30 30 30
Agglomération de Longueuil
 
Centre 35 35 35 35
Hors centre 30 30 30 30
Couronne Nord  
Deux-Montagnes 17 19 21 23
L’Assomption 19 21 23 25
Les Moulins 18 20 22 24
Mirabel 18 20 22 24
Thérèse-De Blainville 21 23 25 27
Couronne Sud  
Beauharnois-Salaberry 18 20 22 24
La Vallée-du-Richelieu 18 20 22 24
Marguerite-d’Youville 19 21 23 25
Roussillon 17 19 21 23
Vaudreuil-Soulanges 16 18 20 22
Rouville 16 18 20 22
critères proposés

Seuil minimum de densité

Le seuil minimal de densité constitue une cible moyenne et peut être modulé selon les caractéristiques locales du milieu. Ainsi, les municipalités pourront offrir des projets avec des densités plus élevées ou plus faibles, selon les caractéristiques du milieu.

Le calcul et le respect du seuil minimal de densité s'appliquent à l'ensemble du territoire visé et non pas nécessairement à chacune des municipalités locales.

Les MRC et les municipalités locales visées auront à traduire le seuil de densité minimal dans leur schéma d'aménagement respectif de façon à assurer la transposition dans les outils de planification locale (plan et règlements d'urbanisme) par les municipalités locales par le biais de la concordance.

En complément à l'application des seuils minimaux de densité, les MRC et les agglomérations du territoire métropolitain sont invitées à se doter d'une Politique particulière de densification et de redéveloppement du territoire comprenant les éléments suivants :

  • cible de densification par milieu et/ou par municipalité;
  • pourcentage minimal de résidences jumelées et en rangées;
  • pourcentage maximal de résidences unifamiliales isolées;
  • méthode de calcul de la conformité des outils de planification locale au seuil minimal de densité du schéma d’aménagement;
  • calcul du potentiel de redéveloppement;
  • identification et priorisation des secteurs à redévelopper.

Territoires voués à l'urbanisation optimale de l'espace

Les territoires voués à l'urbanisation optimale de l'espace regroupent l'ensemble des espaces vacants ou à redévelopper qui sont compris dans le périmètre métropolitain.

La Communauté demande aux MRC et aux agglomérations de consolider le tissu urbain existant en assurant, en premier lieu, l'utilisation des terrains vacants, ou à redévelopper, qui sont ou seront desservis par les infrastructures d'aqueducs et d'égouts et qui sont compris à l'intérieur du périmètre métropolitain ainsi qu'aux abords de l'aéroport de Mirabel.

De plus, la Communauté demande à ses partenaires d'orienter la croissance de leur développement dans les territoires contigus aux noyaux urbains existants où sont regroupés les services à la population et qui sont desservis ou à proximité des infrastructures et équipements collectifs de transport.

La Communauté invite aussi les MRC et les agglomérations à considérer en particulier les centres urbains, les quartiers anciens et les grandes artères commerciales comme des opportunités d'optimiser l'utilisation de l'espace et des équipements collectifs. Les interventions visant la réhabilitation et le redéveloppement de ces territoires sous-utilisés ou à requalifier sont encouragées par le PMAD.

Les seuils minimaux de densité s'appliquent prioritairement aux territoires voués à une urbanisation optimale de l'espace.

Consolidation des grands pôles économiques

Le territoire de la Communauté comporte neuf grands pôles économiques : centre-ville de Montréal, Saint-Laurent/Dorval, Anjou, Laval, Longueuil, Université de Montréal, Marché central, Port de Montréal et Aéroport/Mirabel.

L'ensemble de ces grands pôles, par leur fonction et leur envergure, présente une force économique majeure pour le Grand Montréal et l'ensemble du Québec.

Dernière mise à jour :  13 mars 2013
CMM